Créer un site gratuitement Close

Accueil

 

Bienvenue je vais vous montrer quelque pièges a insectes

 

 - Les pièges attractifs

 

Pièges à vin / bière / jus de pomme …
La différence ne tient qu’à la recette, le piège étant physiquement identique.

Les mélanges :
Le liquide attractif que j’utilisais précédemment était un mélange de bière, sucre, sel et eau, le vin pouvant se substituer à la bière.
Mais je suis passé maintenant à une autre recette qui semble plus efficace : jus de pomme (1 l.), sucre (200 g), vinaigre (1/2 l.), sel (200 g), eau pour compléter à 5 l.

- Pièges aériens réalisés avec des bouteilles en plastique munies de leur bouchon à travers lequel est fixé un crochet de forme spéciale.

 

 


Quels insectes peut-on récolter avec ces pièges ?


Tous les insectes attirés par les mets sucrés : floricoles, amateurs de fruits très mûrs, etc. ...

  • Coléoptères : Cerambycidae, Cetoniidae, Lucanidae, quelques Elateridae et même Ripiphoridae (j’ai eu ainsi Metoecus paradoxus)

  • Hyménoptères : Vespidae principalement

  • Diptères : toutes sortes de mouches

  • Lépidoptères : noctuelles surtout, Charaxes, …


Malheureusement pour ces deux derniers ordres, les individus sont toujours en mauvais état !

Deux ouvertures, plus ou moins circulaires, en vis-à-vis, permettent l’entrée des insectes au vol. Quelques petits trous à mi-hauteur permettent l’écoulement d’un éventuel trop-plein lors d’orages violents. Toutefois l’expérience montre qu’en temps normal, très peu d’eau pénètre dans la bouteille, même par forte pluie.
Les pièges sont posés avec une canne à pêche de 9 m dont le dernier brin (le scion), trop fin, a été ôté. Elle fait ainsi 8 m et, tenue à bout de bras, permet de placer les pièges à 10 m environ.
Un anneau en fil de fer solide est fixé à l’extrémité, il permet plus facilement de "capturer" sans trop de difficulté l’extrémité du crochet tournée vers l’extérieur lorsque l’on cherche à redescendre le piège. Plus le temps est chaud, plus ils sont disposés au soleil, plus ils seront actifs, la chaleur favorisant l’émission des odeurs fruitées et alcooliques

Pièges au sol Gobelets plastique à boisson, qui peuvent également contenir le même mélange (présence du vinaigre)

  
Piège gobelet au sol

Quels insectes peut-on récolter avec ce piège ?

Tous les insectes qui déambulent sur le sol, les résultats étant toutefois différents si les gobelets contiennent un liquide attractif (cf. le mélange ci-dessus), ou uniquement de l’eau additionnée de sel et de liquide vaisselle.
Coléoptères : Carabidae, Staphylinidae, Cerambycidae, Curculionidae, Tenebrionidae

Une astuce pour la mise en place du piège.
Après avoir creusé un trou pouvant contenir le piège, on place deux gobelets emboîtés dans le trou et on tasse la terre autour. Il arrive fréquemment qu’il en tombe dans le dernier gobelet quand on affleure soigneusement cette terre. C’est pour l’éliminer que l’on ôtera le deuxième gobelet, pour le vider et le remplir du liquide avant de le remettre en place.
Mais pourquoi deux ? Car cela facilite énormément le relevé des insectes pris au piège, il suffit de sortir le second gobelet, de le vider dans une passoire et de le remettre avec du nouveau liquide pour qu’il soit immédiatement réactivé !

Le piège à attractif volatil

Ce piège est basé sur une particularité des arbres résineux, en effet chez ces derniers la sève est épaisse et collante, elle suinte lorsqu’une branche ou un arbre est coupé/brisé et son odeur est très présente.
Le principe volatil (le solvant) qui s’en échappe se trouve dans le commerce sous le nom d’essence de térébenthine. Des alcools sont aussi contenus dans les émanations des arbres blessés. Diverses études (VALLADARES, 2000) ont démontré l’attirance particulière des xylophages inféodés aux résineux pour le mélange composé de 50% d’alcool et 50% d’essence de térébenthine.

Le piège utilise donc cette attirance. Il est composé d’un flacon en verre contenant le mélange, disposé à coté du flacon de récolte.

Un tube coudé, dont le passage est obturé par un fin grillage, permet l’échappement des vapeurs qui, en remontant, remplissent la bouteille de 5 litres d’eau de source découpée sur la moitié de sa surface.

Malgré la large ouverture, le volume restant de la bouteille assure une concentration des vapeurs, qui, secondairement, s’échappent vers l’extérieur.
Les insectes attirés se précipitent en volant vers la zone de concentration maximale et viennent heurter, de droite, de gauche ou vers le haut (il faut, bien sûr, laisser le fond du récipient) les parois de la bouteille. Ils tombent alors dans le flacon de récolte situé immédiatement dessous. Un collier muni d’une vis permet sa fixation sur le tronc ou la branche blessée.

Ne pas oublier de pratiquer quelques petits trous dans le haut du récipient de récolte, ou dans le tube situé immédiatement au dessus, afin d’évacuer l’eau de pluie qui pourrait pénétrer si elle ne tombait pas verticalement, il serait bien évidemment très gênant qu’elle vienne à couler du coté des produits.

Toute cette tuyauterie est réalisée à l’aide d’accessoires en PVC gris d’évacuation d’eau disponibles dans tous magasins de bricolage.

Dans ce piège la quantité de produit attractif (plus d’un tiers de litre), permet son action pendant près de 15 jours même en zone chaude l’été. Il reste ainsi actif très longtemps tout en émettant beaucoup de vapeurs.

 

 

 

Le piège à attractif volatil

Quels insectes peut-on récolter avec ce piège ?

Tous les insectes attirés par les émanations de la résine
Coléoptères : Cerambycidae, Scolytidae, Lymexylonidae, Curculionidae, etc…

 

Les pièces nécessaires :
tronçons de tubes, coude et té PVC. Noter, en haut à droite, le tube, évasé à chaud sur une canette de bière, permettant une liaison progressive dans le goulot de la bouteille de 5 L
 

Les pièces assemblées avec une colle PVC
les bouchons sont collés à l’aide d’un pistolet à colle. Ne pas oublier le fin grillage empêchant les insectes de s’engager du coté du mélange alcool / essence de térébenthine. Devant, le collier utilisé pour fixer le piège à un arbre.

 

Quels insectes peut-on récolter avec ces pièges ?


Tous les insectes attirés par les mets sucrés : floricoles, amateurs de fruits très mûrs, etc. ...

  • Coléoptères : Cerambycidae, Cetoniidae, Lucanidae, quelques Elateridae et même Ripiphoridae (j’ai eu ainsi Metoecus paradoxus)

  • Hyménoptères : Vespidae principalement

  • Diptères : toutes sortes de mouches

  • Lépidoptères : noctuelles surtout, Charaxes, …


Malheureusement pour ces deux derniers ordres, les individus sont toujours en mauvais état !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site